Les couches et les lingettes lavables … 2 ans plus tard.

Ceux qui me suivent savent que depuis la naissance de Zoé nous sommes passés doucement du côté obscure du lavable. Alors que « 60 millions de consommateurs » nous alerte une nouvelle fois sur la composition de couches jetables et de leurs résidus toxiques j’ai voulu revenir avec vous sur notre expérience.

En janvier 2015 je vous publiais un article sur les lingettes lavables. Notre point de vue n’a pas changé ! Pour l’arrivée d’Agathe j’en ai recousu un joli lot pour continuer l’aventure afin que nous ne soyons pas à court trop vite entre chaque lessive. Nous utilisons toutefois des cotons jetables en cas de selles si nous n’avons pas de point d’eau à proximité pour pouvoir rincer un gant de toilette. Même en déplacement nous avons réussi à éradiquer complètement les lingettes jetables (et ça ce n’était pas gagné pourtant).

lingettes lavables

Les lingettes lavables ont aussi pris leurs quartiers dans notre salle de bain pour mon démaquillage. Par flemme d’en coudre moi-même je me suis alors tournée vers les lingettes « Les tendances d’Emma » dont je suis totalement satisfaite.

 

Et niveau couches lavables où on en est ?

Il y a deux ans je vous publiais deux articles :
Les explications d’un change en couches lavables
Et l’entretien des couches lavables

Deux ans plus tard nous sommes toujours aussi convaincus par les couches lavables, si bien que cette fois bébé 2 est passé en couches lavables dès que son cordon est tombé grâce un kit de couches spécial nouveau né. Bon, on ne va pas se mentir, on a été un petit peu moins assidu pendant quelques mois. La nuit par exemple, n’ayant pas trouvé de solution idéale pour Zoé, nous sommes en jetables. Mais surtout notre rythme de vie a changé plusieurs fois ces 18 derniers mois, il a fallu retrouver un rythme à chaque fois et les couches lavables ont donc été à une période un peu relayées au second plan. Parce que oui, on a le droit à un moment d’en avoir marre, de ne pas vouloir prendre le temps, de vouloir gagner 5 minutes dans sa semaine. Un changement de mode de garde a d’abords mis à mal notre super organisation que nous avions pourtant avec notre première assistante maternelle comme je vous en parlais ici.

Puis nous nous sommes repris en main, pas de couches lavables 4 journées par semaine à cause d’un moyen de garde non adéquat n’empêche pas d’être en couches lavables le reste du temps. Donc en soirée, le mercredi et les week-ends nous nous y remettons, reste à se re-motiver lors des déplacements du week-end, l’arrivée de bébé 2 consolidant ce nouvel élan.

couches lavables

2 ans après le début des couches lavables nous restons convaincus sur plusieurs points : c’est économique et écologique, on achète moins de couches jetables et on remplit bien moins nos poubelles ! Une fois le système/la marque qui nous convenait le mieux, trouvé, l’organisation est devenue encore plus simple ! Nous avons opté pour les couches Milovia. Faciles à entretenir, rapides à sécher, bien ajustables et pas d’effet gros popotin ! Car clairement même si j’étais fan de mes pop-in de Close, je n’en pouvais plus de devoir sans cesse mettre des pantalons trop grands à ma fille pour que la couche rentre dedans. Pour les couches de bébé 2 en taille nouveau-né j’ai profité d’une offre d’occasion, un lot de bum-ware qui lui conviennent. Des TE1 prêtent à l’emploi dès qu’elles sont sèches : niquel ! Pour les couches nouveau-né je ne met pas de voile jetable, les selles n’étant pas moulées ce n’est pas très utile, et puis un passage sous un filet d’eau et tout se détache sans avoir à « mettre les mains dedans ».

Donc quand on me pose la question : est-ce que tu recommanderais aux gens de passer aux couches et lingettes lavables ? Je réponds encore OUI. Tout d’abords pour les lingettes, je pense sincèrement que c’est à la portée de tout le monde. Ca ne demande vraiment pas un énorme effort. Quant aux couches, je pense que le plus compliqué est de trouver le bon système qui nous correspond ensuite tout roule. Et puis très important… Quand on passe en lavable cela ne veut pas dire que les jetables deviennent interdites ! Un peu très bien mixer les deux 😉

On a testé la valise Trunki

Zoé grandissant, les week-ends et vacances chez ses papis/mamies deviennent plus fréquents. C’est toujours un bonheur pour eux comme pour elle de se retrouver, alors que voulez-vous on se dévoue… C’est dur d’avoir des nuits complètes, de sortir au restaurant en amoureux et de faire la grasse matinée mais on prend sur nous !

Trève de plaisanterie, jusqu’à maintenant on s’enquiquinait à trimbaler le sac à langer et un panier, ou un sac quelconque avec toutes les affaires de Zoé mais j’en ai eu marre. J’ai commencé à regarder pour trouver une petite valise, le choix ne manque pas ! Mais je voulais quelque chose de taille correcte, ni trop grand, ni trop petit, de solide et de pas trop lourd.

C’est comme ça que je suis tombée sur les valises Trunki. De prime abord je me suis dit : « au secours encore un truc moche en plastique ». Oui mais bon en fait c’est une valise pour enfant quoi. Une valise que finalement Zoé va prendre plaisir à remplir avec moi et à emporter en vacances. En allant sur le site du constructeur j’ai alors pu voir qu’on pouvait en plus personnaliser sa propre valise… Il n’en fallait pas plus pour me donner envie de tenter !

capture-20160902-164531.png

Et voilà comment j’ai commandé la première valise de Zoé ! Bon en réalité je m’étais un peu renseigné sur la bête avant de passer commande. Et maintenant que je l’ai entre les mains voici pour moi les points forts et points faibles des valises Trunki.

Lire la suite

Relooker son coussin d’allaitement

Maintenant vous le savez… bébé 2 est en route ! L’une des premières choses que j’ai faites après l’avoir su c’est ressortir le graal : mon coussin de grossesse / coussin d’allaitement. Bon, véritablement, il n’était pas très loin car parfois au fond de l’hiver on s’en servait pour glander comme il se doit sur canapé, mais chut !

Et puis j’ai revu sa couleur… Il était violet, et je dois vous faire une confidence : je ne suis pas fan du violet (Mimie si tu passes par là, on reste quand même copines ?). C’est un coussin Theraline que j’avais acheté lors d’une vente privée au moment de ma première grossesse. Je l’adore, vraiment. Ce sont des billes ultra fines à l’intérieur ce qui donne un effet sable. C’est encore mieux pour bien se caler et la nuit ça ne fait pas de bruit contrairement à certains coussins qui ont des billes de polystyrène plus grosses. Deux ans et demi plus tard je le trouve toujours aussi confortable. Un vrai bonheur, sauf cette couleur donc.

Comme il est déhoussable, j’ai d’abords cherché  une nouvelle housse (période – baobab dans la main -) mais je n’ai pas spécialement trouvé. Du coup j’ai décidé de le relooker moi-même.

Au programme : Teinture de la housse et flex thermocollant.

Lire la suite

Le transat Bamboo de Bombol

Quand on a préparé l’arrivée de notre fille, on avait des points de désaccord bien sûre, même pas mal, faut bien l’avouer… Mais il y avait une chose pour laquelle nous étions la même longueur d’onde dès le début : notre salon ne ressemblera pas au Funky Park du coin. Parce que, oui notre bébé on l’aime, on veut qu’elle s’épanouisse, qu’elle se sente bien chez elle… Mais, on veut aussi avoir l’impression d’être chez nous. Et zut, ma déco je ne veux pas qu’elle soit ruinée par le transat Mickey Mouse :-p

De ce fait, on a cherché à allier praticité et design dans les objets que nous avons acheté. Bon le pari n’a pas toujours été tenu mais pour le transat si !

J’ai trouvé mon bonheur sur le site : les enfants du design. Croyez moi si j’avais eu un budget à rallonge je vous aurais montré ici-même un paquet de leurs produits…

Le transat Bamboo est un transat évolutif. De la naissance (grâce à son kit newborn) à 5 ans. Vous pourrez découvrir le descriptif complet ici. Sur les photos de présentation je trouve que les nouveaux-nés ne paraissent pas très bien installés, alors que chez nous Zoé a tout de suite été très à l’aise. xcScgFXWrN6r_s720x720 xZnExcyDbTf0_s720x720 Lire la suite

Cubes de purée et compote

A un peu plus de 5 mois, sur conseil du pédiatre nous avons commencé pour Zouzou la diversification. Tu sais, ce moment où toute fière tu vas donner sa première cuillère de purée de carotte à ton bébé tout en le filmant et en le prenant en photo pour être sûre de garder un souvenir. (Surtout en espérant qu’il fasse une grimace qui te fera marrer des années).

Donc, fièrement moi aussi j’ai épluché, coupé, cuit et mixé une carotte en ayant l’impression de confectionner le plat le plus ouf du monde. Je cuisine pour mon bébé ! Youhou ! Bon, passé le 70ème petit pot, t’es toujours fière, mais un poil moins enthousiaste quand même.

Sauf que, au début bébé il ne va pas te manger les 100g de purée que tu viens de faire avec amour. Non, il va manger une demi cuillère et si tu as de la chance il va l’avaler, sinon tu vas même la retrouver sur le bavoir. Le goût, la texture, la façon de manger tout est nouveau pour lui. Ca fait beaucoup de changement. Mais toi tu es contre le gaspillage (n’est-ce pas ?) alors que faire de tes 95 grammes  de purée qu’il te reste ?

Et bien, j’ai la solution ! Lire la suite