Et sa première rentrée est arrivée…

Le 4 septembre. Le 4 septembre c’est une date importante pour nous, c’est notre date officielle de début de relation. C’était en 2008… Il faisait beau et chaud bien à l’inverse de cette année. Ce 4 septembre 2008 nous étions bien loin d’imaginer que pile 9 ans plus tard nous accompagnerions notre fille aînée à sa première rentrée scolaire.

Cette rentrée elle l’attendait notre Zouzou, cela faisait pas loin d’un an que tout le monde le lui rabâchait : Aloooors, bientôt l’école ? Et puis on la préparait petit à petit. A la fin d’année scolaire nous sommes allés visiter l’école le jour des inscriptions. On a découvert les salles de classe, les maîtresses, la cour de récréation, la salle de sieste… Et elle est devenue propre en mai dernier, ce que tout le monde n’a pas manqué de lui faire remarquer : « Ca y est ! Tu es grande et prête pour l’école ! ». Et puis le soir, en rentrant de la crèche on faisait un petit détour quand elle le demandait (tous les jours quoi…) pour passer devant l’école et on faisait « Coucou l’école, rendez-vous au mois de septembre « .

Alors le dimanche 3 septembre, quand on lui a dit : Tu sais Zoé, demain on va à l’école ! Elle nous a répondu : Mais non ! L’école c’est au mois de septembre !
– Et bien ça y est, nous sommes au mois de septembre
– C’est vrai ? Oh génial !!!

L’envie était donc présente, théoriquement elle avait envie d’y aller. On lui avait expliqué qu’elle allait apprendre des choses, faire du sport, jouer avec ses copains…

La plan d’attaque était prêt :
– Réunion de rentrée : Check !
– Chaussons pour l’école : Check !

– Gobelet pour l’école : Check !
– Photo pour le porte-manteau : Check !
– Cartable lavé, vêtements et doudous étiquetés : Check !
– Tenue de rentrée préparée : Check !
– Assurance scolaire : Check !
– Formulaires à rendre à la maitresse : Check !
– Réveils réglés à la bonne heure : Check !

*Danse de la wonder-maman : Check !*

Et mentalement aussi j’étais prête : Elle va hurler, elle va pleurer, elle va bouder, elle va pas vouloir y rester, elle va pas vouloir que l’on parte. Le soir elle va être fatiguée, elle va décharger. La nuit elle va faire des cauchemars, elle va nous appeler. C’est pas grave, je suis ok. Je suis prête !

Mais le lundi matin, mon mari et moi-même on en menait pas large. On alla déposer Agathe à la crèche un peu plus tôt afin d’être 100% disponibles pour Zoé. Une fois arrivés à l’école, nous avons pris possession de son petit casier. On a mis les supers chaussons tout neufs. On est allé déposer un gobelet (Vaiana svp !) au coin du lavabo et on a visité la classe.

Sans surprise, Zoé fut impressionnée par ce nouveau lieu, par ces nouveaux copains mais à notre grand étonnement, après avoir lu un livre avec elle, elle nous a spontanément indiqué que nous pouvions y aller. On a quand même réclamé notre bisous (nan mais oh !) et nous nous sommes éclipsés… dans la classe d’à coté où le café était offert aux parents. Nous avons d’ailleurs vraiment apprécié l’idée.

A 11h30 nous sommes venus la récupérer, nous avons bien vu qu’elle observait, qu’elle se demandait un peu ce qui l’attendait après. Mais en nous voyant arriver elle ne nous a même pas sauté dessus, comme si elle ne nous attendait pas. Elle était juste contente, contente d’être à l’école. Et puis elle a avait un ballon comme tous ses camarades : « Faut rentrer à la maison et l’ouvrir, y’a une surprise la maitresse elle a dit ! ». Nous voilà donc une fois rentrés, en train de faire exploser le ballon et… surprise ! Le trombinoscope de ses 2 maîtresses. Vite, vite, on l’accroche sur le frigo. Elle est fière ! C’est cool l’école dixit Zoé. L’après-midi on l’a ramené, cette fois directement en salle de sieste, pas facile-facile, ce n’est pas la même pièce, pas la même ATSEM, elle se demande bien ce qu’elle fait là. Mais on lui fait un gros bisous, elle va sur le lit qui lui a été attribué, elle voit que sa copine L. est juste à côté. Et… bah tout roule.

En tant que parents, nous nous sommes sentis accueillis et guidés afin que cette rentrée se déroule bien. Quelques jours plus tôt je suis allée à la réunion de rentrée. La maîtresse avait pris le temps de nous expliquer tout le fonctionnement de l’école et de la classe et de répondre à nos questions. Nous avons alors bien pensé à apporter une photo de famille pour accrocher sur le côté du tableau, une autre pour le porte-manteau etc etc… Bref, ça nous a autant préparé qu’elle et je crois que c’est en partie grâce à cela que tout s’est bien passé ^^.

Le seul « hic » qui m’a fait quand même fait trop bizarre au début c’est de ne pas avoir vraiment de retour sur sa journée. Tu sais le soir t’arrives à la crèche, ils te disent ce qu’elle a fait / mangé / dormi… Là, bah… si ton enfant est un peu bavard tu as le droit à quelques indices après lui avoir infligé un interrogatoire de compèt’, sinon bah tant pis pour toi !

Bref, nous qui nous faisions peur avec cette rentrée, de par le caractère timide de Zoé, nous voilà sereins. Le matin elle y va de bonne humeur, la séparation avec maman se fait super vite et avec le sourire.

Et puis, j’ai l’impression qu’elle a grandi d’un coup ! Ca y est, mademoiselle qui aimait bien se faire chouchouter, se déshabille et s’habille seule. Met ses chaussures, ses chaussons, se met à débarrasser sa table du petit déjeuner spontanément … On se doutait que ca lui plairait l’école mais pas que ça la ferait grandir aussi vite ! Son passage de presque un an en crèche lui a très certainement fait beaucoup de bien, et l’a visiblement bien préparé à la vie en communauté. Les règles, les moments de jeux, de calme… Notre Zouzou elle connait maintenant. Et quelle fierté pour elle de ramener son cahier le vendredi soir pour nous montrer ses activités !

En fait, on a beau tout prévoir, on ne peut jamais savoir comment cela va se passer. J’avais briefé mon mari : Ca va pas forcément être facile pour elle, le soir elle aura peut-être besoin de décharger etc… Bah en fait… non ! On s’est fait bien plus de soucis qu’elle. Et on avait bien plus la boule au ventre qu’elle (surtout papa et c’est même pas une blague 😉 )

On n’a bien sûre pas oublié la petite photo de rentrée !

Et vous ? La rentrée de vos petits loups ? Intense, surprenante ?

 

Le baptême de mon petit lapin

Ce samedi 26 août, nous avons baptisé notre seconde fille Agathe. Un baptême républicain, dans la continuité de notre mariage et du baptême de notre première fille Zoé (dont je vous parlais ici). Nous avons été très touchés par la jolie cérémonie qu’avait préparé le Maire de notre commune et par tous les cadeaux qui nous ont été offerts. Une rose pour la marraine et pour moi-même, des livres pour notre aînée, d’autres petits livres pour Agathe, un cadeau pour le parrain. Bref, ce fut un moment très chaleureux, où le Maire y a mis du coeur.

Concernant le thème, il s’est imposé de lui-même, comme pour sa chambre et son faire-part de naissance nous sommes partis sur des couleurs rose et mint, agrémentées de petits lapins !

Nous étions 40 personnes, nous les avons tous fait venir dans notre Haut-Doubs où nous sommes désormais depuis 2 ans déjà ! Contrairement au baptême de Zoé nous avons donc loué une salle car nous ne voulions pas retourner toute notre maison^^.
Pour passer un maximum de temps avec nos invités, nous avons opté pour un buffet. Le vendredi nous avons tout préparé tranquillement, avons rempli les frigos, comme ça le samedi nous n’avions plus qu’à tout installer sur le buffet.

Niveau décoration, nous avons fait de la récup’. Des restes de chemin de table de notre mariage, des soliflores du baptême de Zoé, de la déco de la gender reveal party d’Agathe… A vrai dire, on s’y est mit à la dernière minute. Faut dire ce qui est… Tous les ans on organise 1 voire 2 évènements, au bout d’un moment l’excitation des préparatifs n’est plus la même. Surtout, que si avant j’avais un emploi qui frustrait ma créativité, ce n’est plus le cas ! Donc je ressens moins l’envie de m’évader à l’aide de tous ces préparatifs. Mais deux jours avant, mon mari m’a aidé à tout assembler. La veille mes parents nous ont aidé à tout installer et voilà le résultat !

Comme vous pouvez le remarquer, en guise de cadeau pour les inviter nous avons troqué les dragées pour des succulentes !


Les filles ont été d’une grande gentillesse toute la journée, elles se sont éclatés avec tout le monde. Nous avons aussi pu profiter des enfants de tous les copains car mine de rien, cette fois ça enf ait des enfants 😉 . Agathe a été très gâtée apr nos invités. Pleins de cadeaux lapins, dont bien sûre la table et les petites chaises lapin de chez Petite Amélie.

 

Les couches et les lingettes lavables … 2 ans plus tard.

Ceux qui me suivent savent que depuis la naissance de Zoé nous sommes passés doucement du côté obscure du lavable. Alors que « 60 millions de consommateurs » nous alerte une nouvelle fois sur la composition de couches jetables et de leurs résidus toxiques j’ai voulu revenir avec vous sur notre expérience.

En janvier 2015 je vous publiais un article sur les lingettes lavables. Notre point de vue n’a pas changé ! Pour l’arrivée d’Agathe j’en ai recousu un joli lot pour continuer l’aventure afin que nous ne soyons pas à court trop vite entre chaque lessive. Nous utilisons toutefois des cotons jetables en cas de selles si nous n’avons pas de point d’eau à proximité pour pouvoir rincer un gant de toilette. Même en déplacement nous avons réussi à éradiquer complètement les lingettes jetables (et ça ce n’était pas gagné pourtant).

lingettes lavables

Les lingettes lavables ont aussi pris leurs quartiers dans notre salle de bain pour mon démaquillage. Par flemme d’en coudre moi-même je me suis alors tournée vers les lingettes « Les tendances d’Emma » dont je suis totalement satisfaite.

 

Et niveau couches lavables où on en est ?

Il y a deux ans je vous publiais deux articles :
Les explications d’un change en couches lavables
Et l’entretien des couches lavables

Deux ans plus tard nous sommes toujours aussi convaincus par les couches lavables, si bien que cette fois bébé 2 est passé en couches lavables dès que son cordon est tombé grâce un kit de couches spécial nouveau né. Bon, on ne va pas se mentir, on a été un petit peu moins assidu pendant quelques mois. La nuit par exemple, n’ayant pas trouvé de solution idéale pour Zoé, nous sommes en jetables. Mais surtout notre rythme de vie a changé plusieurs fois ces 18 derniers mois, il a fallu retrouver un rythme à chaque fois et les couches lavables ont donc été à une période un peu relayées au second plan. Parce que oui, on a le droit à un moment d’en avoir marre, de ne pas vouloir prendre le temps, de vouloir gagner 5 minutes dans sa semaine. Un changement de mode de garde a d’abords mis à mal notre super organisation que nous avions pourtant avec notre première assistante maternelle comme je vous en parlais ici.

Puis nous nous sommes repris en main, pas de couches lavables 4 journées par semaine à cause d’un moyen de garde non adéquat n’empêche pas d’être en couches lavables le reste du temps. Donc en soirée, le mercredi et les week-ends nous nous y remettons, reste à se re-motiver lors des déplacements du week-end, l’arrivée de bébé 2 consolidant ce nouvel élan.

couches lavables

2 ans après le début des couches lavables nous restons convaincus sur plusieurs points : c’est économique et écologique, on achète moins de couches jetables et on remplit bien moins nos poubelles ! Une fois le système/la marque qui nous convenait le mieux, trouvé, l’organisation est devenue encore plus simple ! Nous avons opté pour les couches Milovia. Faciles à entretenir, rapides à sécher, bien ajustables et pas d’effet gros popotin ! Car clairement même si j’étais fan de mes pop-in de Close, je n’en pouvais plus de devoir sans cesse mettre des pantalons trop grands à ma fille pour que la couche rentre dedans. Pour les couches de bébé 2 en taille nouveau-né j’ai profité d’une offre d’occasion, un lot de bum-ware qui lui conviennent. Des TE1 prêtent à l’emploi dès qu’elles sont sèches : niquel ! Pour les couches nouveau-né je ne met pas de voile jetable, les selles n’étant pas moulées ce n’est pas très utile, et puis un passage sous un filet d’eau et tout se détache sans avoir à « mettre les mains dedans ».

Donc quand on me pose la question : est-ce que tu recommanderais aux gens de passer aux couches et lingettes lavables ? Je réponds encore OUI. Tout d’abords pour les lingettes, je pense sincèrement que c’est à la portée de tout le monde. Ca ne demande vraiment pas un énorme effort. Quant aux couches, je pense que le plus compliqué est de trouver le bon système qui nous correspond ensuite tout roule. Et puis très important… Quand on passe en lavable cela ne veut pas dire que les jetables deviennent interdites ! Un peu très bien mixer les deux 😉

Et puis il y a un mois…

Cela fait quelques semaines que j’ai un peu disparu des radars bloguesques non sans raison. Celles et ceux qui me suivent sur instagram le savent : Numérobis, dont je vous ai présenté la chambre ici, a pointé le bout de son nez. On lui avait demandé d’attendre 37sa, elle l’a fait ! On a même eu le temps de se faire un dernier restaurant en amoureux 2 jours avant de partir à la maternité, c’est pas beau ça ?

Et c’est donc le 14 décembre dernier que Zoé est devenue grande soeur d’une magnifique (si si mon avis est très objectif 😉 ) petite Agathe.

Il y a un mois, le 13 décembre je passais donc ma dernière journée au calme. Papa au boulot, la grande à la crèche, sans me douter que le soir on filerait à la maternité.

Une fois là-bas le suspens a duré, duré, duré…. Fausse ou vraie alerte ? Monito sur monito, ballon, morphine… Des contractions toujours des contractions mais un col qui ne bouge PAS. Un mois déjà que ce faux travail était journalier, autant que l’on se le dise je n’en pouvais plus ! Au bout de 12h, voyant les contractions continuer et se rapprocher encore et encore ils ont eu pitié de moi : la péridurale ! Merci Mon Dieu !!! Et c’est ainsi que quelques heures plus tard on me posait, dans la plus grande sérénité qui soit, mon nouveau petit bébé sur le ventre. Et là, toujours la même magie, cet amour incommensurable, ce bonheur incomparable, et cette forme olympique malgré les galères de l’accouchement, alors que quelques minutes avant j’étais à l’agonie (merci la morphine que je n’ai pas supporté !).

On m’a demandé si émotionnellement c’était différent pour un deuxième : oui. Oui, ça l’est car on sait à quel point tout ceci passe vite, à quel point ces moments sont précieux et puis surtout… Cette fois, 3h après la naissance nous avons assisté à la rencontre entre deux soeurs. Zoé, si fière de découvrir ce bébé qui était dans le ventre de sa maman et de la présenter aux proches qui nous rendaient visite.

grande soeur petite soeur

Cette petite fille qui d’un coup nous a paru tellement grande ! Ses grandes mains, ses gros câlins, ses bisous doux, ses jolies paroles qui nous font fondre :
« Elle est magnifique cette petite soeur »
« Elle a grandi, grandi et elle est sortie de ton ventre maman ! »
« Je peux la prendre dans mes bras ? Et lui faire un bisous ? »
« Bonne nuit ma petite soeur, fais un beau dodo »

et cette grande soeur protectrice qui rassure sa petite soeur quand elle pleure :
« On est là ma belle, on est là ! »
« Maman ! y’a Agathe qui pleure ! Fais lui un câlin ! »
« Tiens ton doudou Agathe ! Ne pleure plus, on est là »

Et puis cette grande soeur qui devient de plus en plus gaga :
« Ooooh elle se réveille ! Elle ouvre les yeux ! Coucouuuu »
« Attennnnds je fais un bisous à Agathe avant de partir ! »
« Je peux lui donner le biberon ? »
« Je viens avec toi lui changer la couche ! »
« Je t’aime ma petite soeur » (Maman coeur chamallow)

Malgré tout cet amour pour sa soeur, on ne va pas se mentir les premiers jours à la maison n’ont pas été faciles. Zoé a eu du mal à partager maman… Dur dur d’être disponible pour toutes les deux mais petit à petit on prend nos marques, on créé de nouveaux rituels, on prend de nouvelles habitudes… Le portage nous sauve aussi la mise il faut bien l’avouer ! On s’allonge les 3 sur le tapis pour jouer aux playmobiles, Zoé choisi un livre pendant que je prépare le biberon et je lui lis tout en donnant le bib à Agathe. Et puis surtout ce que l’on préfère… C’est les câlins sur le canapé pendant que papa prépare le repas 😉

zouperlipopette

Un mois déjà que nous sommes sur notre petit nuage, 1 mois déjà que nous sommes tous les 4 à la maison à chercher la place de chacun, à profiter, à cocooner, d’où mon absence dans les parages. Mais la vraie vie nous rattrape : Zoé vient de reprendre la crèche, l’homme quant à lui reprends lundi. Et moi ? Moi je m’octroie encore quelques semaines avec elle avant de reprendre le chemin de l’atelier.

Camille

Un petit tour dans la chambre de Mininous 2

A 40 jours de ma DPA je vous invite à visiter la future chambre de bébé 2. Nous voulions quelque chose de doux et clair. La chambre étant mansardée et plein nord, des couleurs sombres n’étaient pas envisageables. Et puis nous avons appris que c’était une seconde petite fille, les couleurs se sont donc imposées très vite : du blanc, du bois, du rose tendre, un peu de mint et quelques touches de noir pour contraster tout ceci !

Il a d’abords fallu repeindre cette chambre qui était très TRES rose lorsque nous avons acheté la maison… L’homme a donc préparé et peint les murs en blancs pour éclaircir tout ça. On a également changé les plinthes. Nous avons choisi d’en mettre alors des blanches.

J’ai ensuite pris possession des lieux pour m’attaquer un peu à la déco. J’ai réalisé des stickers en forme de tête de lapin que j’ai posé à l’aide d’un mètre ruban. Hum. Bon je vais être sincère, ça se fait hein, mais si tu peux emprunter un laser pour t’aider n’hésites pas une seule seconde 😉 . En parlant de lapin… Je crois que ça m’est alors monté à la tête, tu vas pouvoir constater que c’est même devenu un peu le fil conducteur de la chambre au final, ça tombe bien, du rose, des lapins… c’était l’occasion de réutiliser le mobile trousselier de sa grande soeur.

Et pendant que l’homme bricolait à 4 mains avec notre première poupette pour monter les meubles de la chambre, je terminais de poser les stickers. Une fois la commande montée, j’ai alors changé les poignées afin de la customiser un peu à notre façon. Tu la reconnais ? C’est la célèbre commode Hemnes de chez Ikéa. On l’avait déjà choisi pour la chambre de Zoé, souviens-toi on l’avait repeinte et je t’avais fait un petit tuto pour cet Ikéa hack ici.

Et voilà d’autres petits lapins pour cette chambre. En ce qui concerne les Diy présents dans cette chambre, en réalité il n’y en a pas beaucoup. A part ce que je vous ai déjà présenté, j’ai juste repeint des étagères nuages qui avaient un peu souffert dans un déménagement et qui étaient un peu sombres pour la chambre. Et j’ai relooké des petits rangements achetés chez maison du monde. Comme à chaque fois, la marche à suivre a été la même :

  1. Poncer les parties à peindre
  2. Faire une première couche et laisser sécher le temps préconisé sur le pot de peinture
  3. Peindre une seconde couche
  4. Laisser de nouveau sécher et installer

Et voilà le résultat final, en espérant que ça plaise à la future occupante 😉

chambre bébé

chambre bébé

chambre bébé rose et mint

Chambre bébé rose et mint

Chambre bébé rose et mint

Chambre bébé rose et mint

 

Les bonnes adresses :
Lit : Ikéa – Tour de lit : Love Lange de chez Verbaudet – Mobile : Marque Trousselier – Doudou Lapin Mint : Nattou – Doudou Souris Rose : Sucre d’Orge – Sac de rangement en papier : Customisation faite maison – BZ : Ikéa – Coussin carré : Maison du monde – Coussin Lapin : Aliexpress – Bout de canapé Bois et Mint : Maison du monde – Lampe/Veilleuse Miffy – Dreamcatchers : Les douces nuits de Lola – Rideau : Leroy Merlin – Table à langer et paniers : Verbaudet – Matelas à langer : Verbaudet – Patères murales : Maison du monde – Commode : Ikéa – Poignées de commode : Aliexpress – Affiche rose lapin : Aliexpress – Rangements tiroirs : Maison du monde (et customisés) – Chaussons roses à coeurs dorés : H&M – Cils muraux : Aliexpress – Tapis : Lorena Canals – Coffre et paniers de rangements : Maison du monde – Figurine grise lapin origami : maison du monde – Cadre lumineux au dessus du lit : Maison du Monde