Les couches lavables, la nounou et nous.

Vous êtes plusieurs à vous poser la question des couches lavables chez la nounou. Voici donc notre petite expérience. Nous avons commencé les couches lavables aux 6 mois de Zoé. Tout d’abords les week-ends, la nuit… Au bout d’un petit mois de pratique, une fois que nous étions convaincus du produit nous avons décidé d’en parler à la nounou. Mais voilà, c’est bête mais je n’osais pas ! J’avais peur de l’enquiquiner avec cette histoire. Après tout il n’en avait jamais été question entre nous, je ne connaissais pas du tout son point de vue là-dessus. Même si, on a la chance d’être tombés sur une nounou hyper agréable et ouverte d’esprit, je ne voulais pas passer pour la mère gonflante avec ses principes qui lui compliquerait son organisation avec tous les petits qu’elle garde.

Un soir, en allant chercher Zoé, j’ai pris mon courage à 2 mains et je lui ai dis que nous avions débuté il y a de cela plusieurs semaines et que nous étions plutôt convaincus. Je lui ai demandé si ça l’intéressait d’en savoir plus et lui ai précisé que je ne lui imposerais rien. Que l’on pouvait tester sans pour autant que ce soit définitif.

Elle n’avait encore jamais gardé d’enfant en couches lavables, mais elle en avait discuté avec une collègue qui lui avait expliqué l’histoire des voiles de protection qui se jettent, une bonne partie du chemin était donc faite ! Elle a de suite été enthousiaste pour essayer. Le lendemain je suis revenue avec 2/3 couches pour lui montrer à quoi cela ressemblait et comment cela fonctionnait et on était parti pour un test ! Au bout d’une journée elle était conquise ! Elle trouvait cela joli et pratique. Elle était épatée de voir qu’il n’y avait aucune fuite et ravie de constater que ça allégeait sa poubelle !


Mais alors, comment on s’organise ?

Le matin je prépare le sac à langer de Zoé :

  • Le doudou
  • La tétine
  • La tenue de rechange au cas où
  • Le petit sac isotherme avec les pots du jour
  • ET des couches lavables
  • AINSI qu’un sac de transport.

Je dépose Zoé et toutes ses affaires chez la nounou et en revenant le soir je récupère le tout. La nounou aura simplement mis les couches sales dans le sac de transport au fur et à mesure des changes dans la journée. En rentrant le soir, je vide le sac de transport en mettant les couches dans ma poubelle de stockage à la maison et le tour est joué ! J’ai plusieurs sacs pour avoir le temps de les laver. Mais bien souvent j’utilise le sac au moins 2 jours de suite, je l’aère juste 5 min en rentrant.

On laisse un petit stock de secours de couches jetables chez la nounou en cas de diarrhée, ou de selles nombreuses sur la journée qui nécessitent plus de couches que la normale.

IMG_8507

IMG_8516


Ta nounou n’est pas hyper emballée par l’idée ? 

  • Prends le temps de lui expliquer correctement ce que c’est, comment s’organiser…
  • Laisse-lui le temps d’y réfléchir
  • Fait-lui utiliser des TE1 qui sont plus faciles pour les novices
  • Propose-lui de faire juste un test sur une journée
  • Explique-lui les avantages : elle ne stockera plus de sacs de couches, sa poubelle sera moins vite pleine, la collecte de ses déchets lui coûtera moins cher…
  • Ne lui impose rien… Si à la conclusion du contrat ce n’était pas un point essentiel, accepte le fait qu’elle puisse ne pas vouloir, ne pas se sentir à l’aise avec ça malgré tous tes efforts…

Après plus de 6 mois de navettes de couches entre la nounou et nous l’organisation est rodée. Ma nounou me dit que ça ne lui change pas vraiment son organisation donc qu’elle le fait sans soucis. Son mari quant à lui, apprécie de sortir moins de poubelles !

2 réflexions sur “Les couches lavables, la nounou et nous.

  1. Ici c’est la crèche qui a accepté! Comme toi, j’y suis allée sur la pointe des pieds, en leur disant qu’on testait ça à la maison pour essayer d’endiguer son problème d’érythème fessier, mais qu’on ne le ferai que le soir et les week-ends, parce que je me doutais bien que ce n’était pas possible en crèche municipale. A ma grande surprise, la référente de ma fille a trouvé que c’était une bonne idée, et m’a dit qu’elle demanderait si on pouvait le mettre en place à la crèche.
    Après l’accord du directeur et du pédiatre de la crèche, c’était parti!
    Le seul véto que le médecin a mis, c’était d’utiliser les couches en TE1 (alors que ce sont de TE3), par mesure d’hygiène.
    Donc tout comme toi, je mets dans son sac du matin les couches prêtes pour la journée (insert et voile déjà installés dans la culotte), et un sac de stockage. Elles mettent la totalité dans le sac de stockage (sauf le voile en cas de selles, qu’elles jettent directement), sans rien démonter, comme ça, ça ne leur fait pas plus de boulot qu’une couche jetable. Et le soir je récupère tout.

    J'aime

  2. Pingback: Les couches et les lingettes lavables … 2 ans plus tard. | Zouperlipopette

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s