Un change en couches lavables

Les couches lavables… Vaste débat ! Avant de découvrir le système et de voir réellement comment ça se passe au quotidien, très honnêtement j’étais contre. Contre, et même archi contre. Je ne me voyais pas avoir les mains dans le caca et encore moins en mettre dans ma machine à laver ! Et puis c’est compliqué, c’est rétrograde, c’est dépassé… Franchement faut vivre avec son temps ! Oui ! Mais… Mais voilà je me suis renseignée, j’ai cherché, j’ai découvert, j’ai appris… Et effectivement je veux vivre avec mon temps ! J’ai pris conscience des déchets que nous générons déjà chaque jour, j’ai pris conscience des produits chimiques présents dans les couches jetables et j’ai aussi et surtout pris conscience que franchement les couches lavables c’est comme tout : ça a évolué !

Les choses à connaître sont nombreuses sur les couches lavables. C’est pour cela que je vais vous faire plusieurs articles sur plusieurs jours.

  1. Aujourd’hui : Comment se passe un change en couches lavables ?
  2. Demain : Comment laver et entretenir les couches ?

Et après tout ça, j’aurai encore pleins de choses à vous raconter sur le sujet, ça viendra donc au fil des publications.


Le matériel nécessaire

Bon, nous on est à 99,9% lavable (oui le 0,01% restant correspond au joker gastro et au joker vacances sans machines à laver),donc forcément il faut un peu de matériel. En voici la liste ci-dessous. 

les couches lavables

  • Des couches lavables. (Sans rire ?!). Il en existe beaucoup de marques et de modèles différents : (TE1 / TE2 / Hybrides / Classiques…) On en reparle dans un prochain article 😉
  • Des inserts et booster. Ce sont les parties absorbantes de la couche. Dans chaque (sur)-couche imperméable tu mets un insert qui absorbera l’urine, et si tu as un bébé gros pissouilleur tu rajoutes un booster (un insert un peu plus petit).
  • Des boosters nuit. Généralement en bambou pour ses vertus ultra absorbantes, Ce sont de bons booster, qui chez nous permettent à Zoé de passer des nuits de 14h sans que sa couche ne fuite.
  • Des rouleaux de voiles de protection. Concrètement, c’est un peu comme des rouleaux de papier essuie-tout, sauf que les feuilles sont très fines. On pose un voile dans la couche (en contact direct avec bébé) et son rôle est de récupérer les selles. Du coup quand il y a caca, la couche n’est pas souillée, et nous, il ne nous reste plus qu’à attraper le voile par les coins pour le jeter*. Donc là tu dis OUF. Non je ne mets pas les doigts dans le caca, et NON je n’en met pas non plus dans ma machine à laver. Et petit +, si il n’y a pas de selles, tu peux laver ce fameux voile 2/3 fois pour t’en resservir.
  • Une poubelle ou un seau de stockage. Dans cette poubelle je met un grand filet à linge. Ca me permet d’y déposer mes couches sales en attente de lavage. Il faut savoir que le stockage de couches sales se fait « à sec » (sans eau) et dans quelque chose de pas trop hermétique pour éviter la macération ! Et personnellement j’ai choisis d’acheter une poubelle, plutôt qu’un sceau, qui pourra être recyclée une fois Zoé propre.
  • De l’huile essentielle de Tea Tree. J’en mets quelques gouttes sur une lingette et je mets le tout dans ma poubelle à couches. Le but ? L’huile essentielle a des vertus désinfectantes et apporte une légère odeur de frais quand j’ouvre la poubelle. On peut aussi en mettre quelques gouttes dans la machine à laver.
  • Un sac de stockage. Ce sac il est utile lorsque tu n’es pas chez toi. Tu mets dedans tes couches souillées sans avoir peur d’embaumer ton sac à langer. Mais franchement ne les laisse pas 2 jours dedans, car l’effet macération est plus que présent…
  • Du détachant au fiel de boeuf. Du super détachant en cas de caca atomique qui déborde, et qui te servira aussi très bien pour les bavoirs…

Allez hop ! C’est parti pour changer Zouzou-sans-tête.

1) En premier, on attrape et on installe bébé. (Et tu as vu la classe de ce pantalon à paillette Zara ?!)IMG_8338

2) Je prépare la couche que je vais lui mettre (ici une TE1 qui se rapproche le plus des jetables). Donc, je prends ma couche, j’y installe un voile protecteur biodégradable.

IMG_8352

3) Allez Zouzou-sans-tête est prête, la couche aussi. On passe au change ! Hop on ouvre la couche, et là vous avez de la chance pour la photo y’a juste un gros pipi ;-). Je récupère donc ma couche en y laissant le voile puisque pas de caca (comme si je récupérais une jetable quoi) et je la mets dans ma poubelle à couche. Si il y avait un caca, je prendrais le voile protecteur que j’avais mis dans ma couche et je le jetterais à la poubelle*.

IMG_8339-horz

4) Ensuite je nettoie Zoé, en lingettes lavables évidemment et j’installe ma nouvelle couche :

IMG_8354-horz

Et voilà un joli petit popotin assorti au tee-shirt en plus !

IMG_8360

*Malgré leur côté biodégradable, il est conseillé de jeter les voiles à la poubelle et non aux WC. Pour les sceptiques, je rappelle que l’on crie haut et fort que nous pouvons laver les voiles 2-3 voire 4 fois ! Alors si votre voile de se désintègre pas dès la première machine à 40°, comment voulez-vous qu’il se désintègre rapidement dans l’eau froide de vos canalisations ? Ca provoque alors des soucis à leur arrivée à la station d’épuration, mais si vous avez encore moins de chance, cela peut aussi vous boucher vos canalisations à la maison. Et partir à la pêche aux voiles souillées qui bouchent vos WC ça ne donne quand même pas trop envie…

Et l’entretien des couches ?

On verra ça demain !

12 réflexions sur “Un change en couches lavables

  1. Pingback: L’entretien des couches lavables |

  2. Chouette article ! J’ai une petite question : mon fils est en lavables (il a un an), sauf pour la nuit. Nous avons essayé les CL classiques « mother ease » pour la nut, avec des voiles en polaire tout doux, mais à chaque essai, il a les fesses en feu !! Est-ce que tu aurais des pistes à me suggérer? Est-ce la macération? (12h dans l’urine, c’est peut être ça…non?)

    J'aime

    • Alors pour ton soucis de fesses en feu essaie d’abords de mettre un voile jetable et non en polaire. La polaire est une fibre synthétique que ton petit loup ne supporte peut-être pas. Sinon je ne connais pas les couches « mother ease » mais en quelle matière sont-elles ? Pour la même raison que cité juste avant, pour la nuit il est recommandé de prendre des couches en fibres naturelles, comme le bambou qui est très absorbant ! Tiens moi au courant 🙂

      J'aime

      • Ah mine, on avait essayé les voiles « classiques » aussi (les même que ceux que nous utilisons la journée) : irritations !! Grrr……. (les mother ease ont bonne réputation, pourtant, et elles sont en coton bio) bref mystère mystère O_o

        J'aime

      • Humm bizarre… As-tu essayé tes couches classiques en journée ? Pour voir si il est aussi irrité sur une plus petite durée ou si ça viendrait effectivement de la macération ?

        J'aime

  3. Hello ! J´ai fait maintes tentatives avec mes couches lavables b´bies et rien à faire, j´ai toujours des fuites récurrentes….Et moi on m´avait indiqué qu´il fallait stocker les couches sales dans de l´eau avec du tea tree avant de les laver, bizarre…

    J'aime

    • Honnêtement les bbies ne sont pas tops. Beaucoup s’en plaignent. Et puis ce qu’il y a de plus compliqué dans les couches lavables c’est de trouver LE modèle qui correspond bien à bébé et notre façon de vivre. Pour le stockage des couches sales, il y a deux écoles. Mais beaucoup se sont retrouvées avec des couches moisies lorsqu’elles étaient dans l’eau. Personnellement je le déconseille vraiment. Après 1 ans d’utilisation, je n’ai jamais eu aucun soucis en stockage à sec.

      J'aime

      • Merci beaucoup ! Ca me rassure jsuis pas folle….J´suis décue j´ai tout meme payé mon pack de couches 200 euros d´occaz….Et les couches jetables me saoulent, mais réinvestir ca me coute un peu, surtout si c´est pour que ca se repasse de la meme facon. Que me conseillerais-tu ? La marque que tu utilises est plus largement plébiscitée par les mamans ?

        J'aime

  4. Pingback: Mon couplet sur les couches lavables: comment ça fonctionne? (3/3) | Une aventure familiale…

  5. Pingback: Les couches et les lingettes lavables … 2 ans plus tard. | Zouperlipopette

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s